<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=410661216031617&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Le saviez-vous ? Seulement 10 à 20 % des internautes lisent la totalité d'un article sur le web ! Pour captiver leur attention, vos contenus se doivent d'être irréprochables.

Si vous écrirez régulièrement pour le web, ou qu’il vous a récemment été confié cette mission,  vous apprécierez sans doute que le fruit de votre travail intéresse vos lecteurs.

Alors quelles sont les bonnes pratiques pour optimiser la rédaction d’un contenu web et limiter les pratiques parfois déroutantes du zapping, de la lecture sélective ou en diagonale, où seulement 20% des mots sont lus ?

1. Identifier le profil de vos lecteurs

infographie-redaction-de-contenu

Avant de vous jeter à corps perdu dans la rédaction de contenu web, il convient de se poser une toute première question : « pour qui écrivez-vous ? ».

La réponse à cette question essentielle vous aidera à dérouler la suite de vos travaux en choisissant notamment le type d’information, le ton et le style plus ou moins « jargonnesque » de ce que vous allez écrire.

Il est certain qu’on ne s’adresse pas à un spécialiste de la finance comme on peut parler plus couramment à une mère de famille…

Cela semble évident, mais pourtant cette pratique est parfois mal utilisée, notamment dans certaines entreprises du B2B.

 

2. Trouver des titres et sous-titres percutants

Une bonne accroche est garante de l’ouverture de votre article. Si le titre principal n’est pas accrocheur, il y a fort à parier que l’article ne sera même pas ouvert.

De même, les sous-titres permettent aux lecteurs de parcourir d’un seul coup d’œil l’ensemble de votre article.

Si ces sous-titres ne les intéressent pas, ils ne s’y arrêteront pas pour en lire le contenu.

Soignez alors vos titres et sous-titres. N’oubliez pas de les utiliser pour votre référencement naturel en y intégrant vos mots clés.

Ni trop courts, ni trop longs dans la rédaction de votre contenu web, leur longueur idéale varie entre 7 et 12 mots

3. Rédigez une introduction attractive

La rédaction de contenu web suit une certaine logique et utilise des méthodes. Elle est essentielle pour engager la transformation de vos utilisateurs.

Parmi les bons outils, une méthode a largement fait ses preuves : les 5W encore appelés QQOQCCP (Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi).

L’introduction, ou « chapô », est un paragraphe particulièrement important en début d’article pour permettre à vos lecteurs de comprendre dès les premiers mots si celui-ci répondra à leur problématique.

Elle pose le cadre et présente sommairement ce qui va suivre. Utilisez-la pour engager vos lecteurs dans la suite de leur lecture !

4. Structurer votre rédaction de contenu web de manière cohérente

La structure d’un article doit permettre de s’y retrouver parmi vos arguments, ou d’avancer de manière compréhensible vers le but de votre article : la réponse à une problématique précise.

La méthode AIDA est efficace pour construire la rédaction de votre contenu web et orienter le lecteur sans risquer de le perdre.

methode-aida-accronyme

Son acronyme suit les 4 principes suivants :

  • Attention
  • Intérêt
  • Désir
  • Action

 

5. Créer une pyramide inversée

Pour toute rédaction de contenu web, il doit y avoir un but. La pyramide inversée est l’outil le plus efficace pour y parvenir.

Elle débute par un argumentaire général et se développe au sein de l’article pour terminer par des informations plus spécifiques.

Aussi, on prendra soin de placer les arguments les plus convaincants tout en haut de la pyramide pour finir par les points moins essentiels.

La pyramide inversée sert notamment à présenter une démonstration ou à convertir les lecteurs à une cause.

 

6. Soigner la présentation

On nous le disait déjà sur les bancs de l’école : « il faut soigner la présentation ! ».

La rédaction de contenu web n’est pas différente de nos copies d’antan. Un article mal aéré devient difficile à lire et peu engageant.

La lecture sur le web devient de plus en plus rapide comme il s’agit souvent d’une lecture à l’écran.

On s’y intéresse pour trouver en quelques secondes l’information recherchée. Si celle-ci est « perdue » parmi une manne d’informations annexes, votre article ne retiendra pas vos lecteurs pressés.

Ce qu’il faut faire :

  • Privilégier les paragraphes courts
  • Positionner des visuels qui accrochent le regard, interpellent ou amusent
  • Utiliser des liens hypertexte et des boutons d’incitation à l’action : « Call to action » pour créer davantage d’interactivité avec vos contenus…

Aérer votre texte à l’aide des outils de mise en page : gras, italique, souligné, liste à puces ou encore citations…

7. Rendre lisibles vos contenus

Nous mettons à votre disposition toute une palette d’outils pour bien rédiger sur le web. En effet, la rédaction de contenu web n’est pas donnée à tout le monde et nécessite quelques techniques.

Pour rendre vos contenus concis et intelligibles, il convient de savoir écrire et de connaître les bonnes méthodes afin que vos contenus soient lus. En voici quelques exemples :

  • Utiliser des phrases courtes
  • Limiter les acronymes ou un jargon trop technique
  • Eviter les phrases « creuses » qui n’apportent aucun information de valeur ainsi que les clichés
  • Privilégier les phrases actives sans négation

En suivant ces quelques règles simples, vous faciliterez la lecture de vos contenus à vos visiteurs et les inciterez à rester sur votre site plutôt que de consulter les 4 ou 5 autres sites également ouverts sur leur navigateur.

bonnes-pratiques-pour-reussir-la-redaction-de-contenu-web

8. Sélectionner des mots-clés uniques

C’est le mot ou l’expression clé que vous avez choisi(e) pour votre article qui prévaut pour son positionnement sur le web.

 « 1 page = 1 mot-clé »

Imaginez-vous utiliser un même mot-clé pour 2 de vos articles. Ils se retrouveraient inutilement en concurrence et perdrait tous deux une partie de leur référencement naturel.

 

Assurez-vous plutôt d’intégrer des liens vers des pages proposant un environnement sémantique similaire. Autour d’un même thème, cette pratique améliorera ainsi votre taux de rebond et influencera positivement votre positionnement.

Alors comment cibler les bons mots-clés pour une rédaction de contenus web pertinente ? Il existe de nombreux outils et des techniques efficaces pour détecter les mots clés les plus intéressants. En procédant par exemple, à des recherches de concurrence et de faisabilité.

 

Définissez une stratégie de contenu efficace et pertinente !

9. Orienter votre rédaction de contenu web vers le SEO

L’approche SEO est primordiale dans la rédaction de contenu web. Souvent mal maîtrisée, c’est l’une des causes majeures du mauvais référencement de certains contenus.

Voici quelques astuces à intégrer à votre rédaction de contenu web qui pourront améliorer significativement votre référencement :

  • Renseigner les balises ALT de vos images
  • Soigner vos URL avec des adresses courtes contenant votre mot-clé principal
  • Travailler le maillage interne de votre site en ajoutant des liens pertinents entre vos articles
  • Définir une longueur d’article suffisante pour ne pas être perçu comme « contenu mince ».

Tim Brown de Hook Agency nous indique que les articles de blog de plus de 1000 mots sont mieux référencés sur les moteurs de recherche. Il convient donc d’allonger suffisamment vos contenus en prenant garde de toujours privilégier la qualité à la quantité.

10. Relire avant de publier

La relecture est la phase finale de la rédaction de contenu web.

Les rédacteurs professionnels vous le confirmeront : une seconde, une troisième voire une quatrième lecture vous aideront à détecter des fautes d’orthographe, des erreurs de syntaxe ou toute petite erreur qui serait passée inaperçue en cours d’écriture.

La lecture à voix haute peut s’avérer nécessaire pour vérifier le lisibilité des phrases et corriger leur longueur.

Pour bien faire, l’œil neuf d’un tiers peut-être utile pour corriger les erreurs vous n’auriez pas repérées.

De même une relecture le lendemain à tête reposée, permet une plus grande clarté de lecture et ainsi d’améliorer votre rédaction de contenu web avant de les mettre en ligne…

New call-to-action

Publié par Marine Soroko
Retrouvez moi sur :

Un conseil, un projet, un devis ?
Nous repondons a toutes vos questions !

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations

Nous contacter

Sur les mêmes sujets