<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=410661216031617&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Quel CMS choisir pour votre projet Web ? Drupal, WordPress, Magento... ? Tenez compte des enjeux de votre projet digital pour faire votre choix.

Un CMS ou système de gestion de contenu (Content Management System en anglais) est un logiciel conçu pour la création d’un site web et sa mise à jour. Choisir le bon CMS pour son projet digital est crucial, que vous lanciez un nouveau site ou ayez un projet de refonte de votre site web actuel. Ce choix va en effet déterminer pour plusieurs années les possibilités du site, mais aussi ses limites.

Dans ce contexte, comment être sûr de ne pas se tromper ? Si la solution parfaite n’existe pas, baser sa décision sur des éléments d’arbitrage est une bonne approche. Nous vous aidons à y voir plus clair.

Les enjeux d’un projet web

Avant de faire le choix d’un CMS, il est important de réfléchir aux enjeux de votre projet digital. Ce sont ces enjeux qui doivent guider votre choix et non l’inverse.

 

Le type de projet

Première question à se poser : la nature du projet. Les très nombreux CMS du marché sont plus ou moins forts sur certains domaines. Ainsi, si votre site est avant tout :

  • Un portail de contenus : optez pour des solutions comme Drupal, Wordpress, Joomla, EzPublish, Jahia ou Adobe ;
  • Un site e-commerce : privilégiez Magento, Prestashop, Drupal Commerce, WooCommerce, Hybris ou Sylius ;
  • Un réseau social d’entreprise / un intranet : penchez vous sur Jalios, Liferay ou Workplace ;
  • Une plateforme de gestion documentaire : considérez Sharepoint ;
  • Un outil ou un site métier qui veut intégrer une dimension contenu : vérifiez si un CMS est la meilleure solution, un framework ou des développements spécifiques peuvent parfois être plus adapté.

WordPress

 

Le contexte et l’organisation du projet

Autre dimension fondamentale : le contexte du projet et l’organisation interne que vous avez mise en place. Les paramètres à prendre en compte incluent :

  • L’architecture de l’écosystème des sites web (par exemple pour plusieurs gammes de produits, filiales ou pays) : certains CMS, tels SiteCore, Adobe ou Drupal sont très adaptés à des problématiques d’usine à sites, les architectures complexes et la gestion du multilinguisme ;
  • L’interfaçage de l'écosystème SI : Le CMS retenu doit-il s’interfacer avec de nombreux outils externes ? Dispose t-il d’une architecture orientée API voire micro-services pour faciliter son interconnexion avec vos outils internes ? Des solutions comme Sylius sont ainsi conçues pour être interfacées avec des solutions tierces, ce qui sera plus complexe avec Prestashop ou WooCommerce ;
  • La richesse fonctionnelle : il convient de trouver le bon arbitrage entre une solution facile à prendre en main mais dont la granularité fonctionnelle est faible (comme Hubspot) ou à l’inverse une solution plus complexe avec beaucoup de fonctionnalités (comme Sharepoint) ;
  • L’évolutivité : les solutions Open Source tendent à être plus évolutives que les solutions propriétaires, dont l’évolutivité dépend d’un éditeur unique ;
  • Les contributeurs : le nombre de contributeurs, leur expertise et maturité digitale et la gestion des droits d’accès sont aussi des facteurs déterminants pouvant justifier le choix d’une solution simple ou la collaboration avec un développeur.

Quelle solution pour quel projet web ?

 

Les exigences de performance

D’autres paramètres importants résident dans l’adaptabilité du design : ainsi, avec Sharepoint, les contraintes d’intégration sont nombreuses et ne permettent pas faire des ergonomies et des design complètement à façon.

Si l’enjeu de référencement est clé pour vous, veillez également à choisir des CMS disposant d’outils ou modules intégrés facilitant le référencement et le respect des bonnes pratiques.

Quant à la question de la vitesse de chargement, elle aussi clé, il est important de challenger la légèreté intrinsèque de l’outil : ainsi, entre un Magento et un Sylius, le ratio de légèreté et de performance intrinsèque est du simple au quintuple ! Il faudra ainsi dimensionner l’architecture d’hébergement en conséquence.

 

Le long-terme

Dernier enjeu : au-delà de la phase de conception (build), le fonctionnement du site (run) sur le long terme doit être considéré et notamment la sécurité, la pérennité, l’évolutivité et le coût de maintenance.

Webmaster

Les outils d’analyse comparée des différents CMS

Pour prendre votre décision finale, vous pouvez :

  • Utiliser un radar décisionnel pour visualiser vos options de manière synthétique ;
  • Faire appel à une matrice fonctionnelle pour comparer les solutions CMS entre elles ;
  • Solliciter des conseils et démos auprès d’intégrateurs et d’agences.

Le choix d’une technologie aide donc à prendre conscience des enjeux et des particularités de son projet digital. Cela permet aussi de se projeter dans les phases du développement web et d’anticiper les risques éventuels. Par ailleurs, le choix d’un CMS est aussi celui d’une philosophie, celle de l’open source ou du logiciel propriétaire (ou Saas). Il est essentiel de trouver le bon prestataire pour vous accompagner, celui qui sera un véritable partenaire et vous aidera à identifier la meilleure solution pour vos besoins. N’hésitez pas à confronter très tôt les agences que vous consultez à cette problématique d’analyse comparée des CMS appliquée à votre projet.

Publié par Laurent Azoulay
Retrouvez moi sur :

Un conseil, un projet, un devis ?
Nous repondons a toutes vos questions !

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations

Nous contacter

Sur les mêmes sujets