<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=410661216031617&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

La qualité de l'expérience utilisateur est au coeur de la réussite d'un projet d'application mobile. En effet, si vous souhaitez que votre application soit utilisée le plus souvent possible, il est indispensable de la rendre simple, intuitive et efficace. 

L'expérience utilisateur doit être un axe prioritaire, que votre application soit votre unique canal de communication avec votre cible ou qu’elle fasse partie d’un écosystème digital plus large. Comment s’y prendre pour améliorer l’expérience utilisateur (UX) ? Nous vous livrons nos conseils pratiques.

Proposez une vraie valeur ajoutée

Toute application mobile doit répondre à des objectifs précis. Il ne s’agit pas de faire une application pour faire une application, parce que c’est tendance ou parce que votre Comité de Direction vous l’a demandé. (Lisez aussi notre article "Pourquoi et quand développer une application mobile ?")

Votre application mobile doit apporter une vraie valeur ajoutée qui justifie qu’elle soit téléchargée, conservée et surtout utilisée. En effet, si les Français ont en moyenne 28 applications sur leur smartphone, seules 5 sont utilisées au cours du mois selon Médiamétrie.

Dans ce contexte de volatilité, pour faire partie des applications utilisées, vous devez apporter un usage différentiant. Pourquoi vos clients devraient-ils utiliser votre application ? C’est en travaillant sur votre proposition de valeur que vous pourrez garantir la meilleure expérience et fidéliser vos utilisateurs.

optimisez lux de vos applications mobiles

Tenez compte des critères de satisfaction

Les applications mobiles ne sont pas utilisées de la même manière que les sites Internet. Elles ont des types d’usage propres, les deux plus fréquents étant radicalement opposés.

On peut comparer la navigation mobilité à du snorkeling (en opposition à la navigation avec bouteille avec un desktop ou une tablette, pendant laquelle vous avez le temps de regarder les pages).  Le snorkeling consiste à aller chercher une information rapidement. L’utilisateur est pressé et ne souhaite pas y consacrer beaucoup de temps. A l’inverse, le surf compulsif consiste à zapper d’une application à une autre. Cela se produit souvent lorsque l’utilisateur est dans une situation d’attente ou en déplacement par exemple. Il consulte frénétiquement son smartphone en espérant trouver quelque chose qui suscite son intérêt.

Ainsi, les critères les plus importants pour les utilisateurs sont :

  • La rapidité d’accès à l’information : c’est le critère n°1 ! Les utilisateurs ne sont pas disposés à attendre. La durée d’attention moyenne est aujourd’hui de 8 secondes ! L’immédiateté est la nouvelle norme.
  • Le contenu proposé : la qualité et la pertinence du contenu proposé par l’application est évidemment un paramètre essentiel. De fait, la pauvreté ou l'inadéquation du contenu est le second motif de désinstallation d’applications mobiles. 
  • L’ergonomie de l’application : les utilisateurs souhaitent des applications fluides et faciles à utiliser.
  • La fiabilité et la stabilité technique : il n’y a rien de plus énervant qu’une application qui bug ou qui se ferme d’elle-même !
  • Le design : le design de l’application n’est que le 5ème critère pour les utilisateurs. Pour optimiser l’UX de votre application mobile, optez par exemple pour une approche flat design.

Evaluez l'usabilité et l'efficacité de votre application

Il existe plusieurs méthodes pour s’assurer de l’usabilité et de l’efficacité de votre application mobile :

  • La création de personas et parcours utilisateurs : cela vous permet de mieux identifier les attentes/besoins et freins/objections de vos cibles, pour pouvoir mieux y répondre.
  • Les études et enquêtes de terrain : c’est une bonne manière de mieux connaitre les contextes d’utilisation. Vous pouvez choisir un format fly on the wall, focus group ou encore des observations in situ.
  • Les test utilisateurs : les tests peuvent vous aider à détecter les irritants en situation d’usage. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, nous pouvons vous aider !
  • Les analyses quantitatives : les analyses quantitatives sont également très utiles. Vous pouvez utiliser des outils statistiques, des tests A/B, des outils d’eye-tracking ou des heatmaps. Les solutions AB Tasty et Kameleoon sont particulièrement performantes.

Intégrez les patterns d'usage dans vos interfaces mobiles

Votre application doit tenir compte des patterns d’usage comme le swipe, le tap, le long press, le zoom ou le burger menu. Prévoyez le pré-chargement des zones pour faciliter l’attente en cas de chargement réseau, avec des images sur les vues skeleton. La vue skeleton (ou Shimmer Effect) a été inventée pour indiquer l'état du chargement d'une page. Un aperçu de l'emplacement du contenu s'affiche et le contenu apparait progressivement. L'attente semble ainsi moins longue pour les utilisateurs.

optimisez lux de vos applications mobiles - vues skeleton

Facebook est l'excellent exemple de vue skeleton : tous les blocs sont toujours présents alors qu'aucun contenu réel n'est visible.

Pensez aussi à l’authentification avec Touch ID, à faciliter la saisie de texte car les utilisateurs n’aiment pas taper du texte sur mobile ainsi qu’à privilégier les zones faciles à atteindre. Ainsi, idéalement, une action rapide doit être positionnée en bas à gauche ou à droite, une zone facile d’accès avec le pouce.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce sujet, nous vous recommandons la lecture de l’ouvrage « Expérience utilisateur mobile : UX Design pour smartphones et tablettes » d’Amélie Boucher.

Vous pouvez également vous inspirer de sites recensant les patterns des meilleures applications mobiles comme Mobbin, UI Sources, Mobile Patterns ou encore cette ressource de Ray Wenderlich.

Veillez aussi à intégrer en amont l’extrême diversité des supports et leur variabilité dans les versions navigateur et OS.

Utilisez des méthodes de design thinking pour optimiser votre application mobile

Dernière manière d’optimiser l’UX de vos applications mobiles : faites appel au design thinking. Cette méthode d’innovation reconnue repose sur un processus en 5 étapes : la mise en empathie, la définition, l’idéation, le prototype et le test.

optimisez lux de vos applications mobiles - design thinkingSource : UX Collective

Une approche lean est essentielle pour intégrer la variabilité des comportements et des attentes.

Voici donc comment optimiser l’UX de vos applications mobiles. Se mettre à la place de votre utilisateur reste le meilleur moyen de garantir la meilleure expérience de navigation. Assurez-vous d’utiliser les habitudes des internautes pour qu’ils n’aient pas à réapprendre vos principes de navigation. Et testez, testez encore et retestez vos applications avec vos utilisateurs finaux. Appuyez-vous sur les résultats de ces tests et sur vos indicateurs statistiques pour créer un process d’amélioration continue.

Nouveau call-to-action

Publié par Marine Soroko
Retrouvez moi sur :

Un conseil, un projet, un devis ?
Nous repondons a toutes vos questions !

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations

Nous contacter

Sur les mêmes sujets