Le Web sémantique repose sur un ensemble de technologies censées rendre le contenu du web plus accessible et utilisable par les utilisateurs. Mais concrètement, comment peut-on le mettre en pratique ? Voici quelques exemples ...

Nous l'avons présenté dans un article récent, le Web sémantique est un ensemble de technologies puissantes. Ces technologies, telles que RDF, OWL, XML ou FOAF que nous avons décrites dans cet article précédent,  peuvent rendre vos contenus et vos sites plus visibles, et augmenter le nombre et la qualité des visites. Pour mieux juger de ses capacités, nous allons montrer ici quelques-unes des applications pratiques du Web sémantique. En découvrant ces usages, et les contextes dans lesquels ils sont appliqués, vous toucherez du doigt l'étendue des possibilités qui vous sont offertes... avec un petit peu d'efforts.

Qualifier ou requalifier des données

Le Web sémantique est utilisé par de nombreuses organisations ou entreprises, à des niveaux très variables. Pour preuve, Google met ces technologies et outils à profit : vous en avez donc probablement déjà bénéficié sans le savoir. Ici, il s'agit d'améliorer la recherche, en la rendant plus efficace et pertinente.

En s'appuyant sur le balisage sémantique Schéma.org (voir ici), il permet aux robots d'indexation de saisir plus précisément le sens des pages indexées. Google permet ainsi de réaliser des recherches complexes à partir d’informations qui ne sont pas directement contenues dans les pages Web, ou qui n'apparaissent pas de manière explicite.le searchandising pour optimiser votre taux de transformation

Un autre exemple d'application : la BnF (Bibliothèque Nationale de France) permet de faire des recherches simultanées dans de très nombreuses bases. On peut ainsi collecter et analyser d'énormes volumes de données.

Enrichir la connaissance des utilisateurs

Un outil du Web sémantique dont nous n'avons pas parlé dans l'article précédent est l'Open Graph Protocol, ou OGP. Il est notamment utilisé à grande échelle par Facebook. Il vise à enrichir la connaissance des utilisateurs grâce aux interactions réalisées par ces derniers.

Ce protocole optimise la visibilité d'un site sur les médias sociaux (ce que l'on nomme le SMO). Une page qui possède un aperçu adéquat sera, en toute logique, plus visitée et partagée sur ces plateformes.

Si cet outil a été créé par Facebook, en partie pour son propre usage, il est désormais aux mains d'une fondation Open Web. Donc accessible.

Lier les données entre elles pour les enrichir

link

La notion d'enrichissement est importante, nous la retrouvons donc de nouveau ici. Des données isolées sont bien entendu beaucoup moins utiles. D'où l'intérêt de créer, si possible facilement, un maximum de liens.

C'est ce que fait notamment Wikipédia. Sur cette fameuse encyclopédie en ligne, au fonctionnement communautaire, il est notamment possible d'avoir recours aux annotations "enrichies". Elles permettent, quand on parle par exemple de voiture, de rattacher quasi automatiquement toutes les marques de voiture et toutes les thématiques liées à l’industrie automobile, si cela est pertinent.

 

Récupérer des données hétérogènes

Vous en avez sans doute rêvé, et les outils du Web sémantique vous le proposent : collecter des données de références issues de sources différentes, des différents silos de l’entreprise, pour construire un vocabulaire commun et permettre leur ré-exploitation ainsi que leur enrichissement.

Les applications sont importantes. Par exemple, il devient envisageable, dans un référentiel CRM, de récupérer toutes les données d’un client depuis le CRM, l’ERP, et d'enregistrer ses interactions sur le site Web.

Gestion d'ontologies dans le e-commerce

Si vous êtes dans un contexte directement lié au commerce en ligne, le Web sémantique prend toute son importance. Car il va directement influer sur le nombre et la qualité des ventes.

Par exemple, la gestion pertinente des ontologies va faciliter, à partir d’une expression d’un client, la recherche des produits correspondants et appartenant à la même thématique.
Ex : je cherche du mobilier de bureau. Donc le site doit être capable de me proposer des tables, des chaises, des bureaux, …

web 

Faciliter le partage auprès d'autres pour une réutilisabilité

A partir du RDF et des ontologies, un contenu stocké peut être réutilisable par des tiers. C'est le cas entre autre des fournisseurs de ressources multimédia, qui proposent des abonnements à différents portails pour pouvoir les utiliser.

Google encore une fois, dans son service Google News, fait usage de cette possibilité, qui lui donne la capacité de récupérer les articles des médias de manière structurée.

Et pour votre propre usage ? 

beautiful-blur-casual-935756Si les exemples et applications donnés ci-dessus concernent parfois de très grandes organisations ou entreprises (Google, Facebook...), il ne faut pas s'en effrayer. Au contraire, il faut y voir une opportunité pour votre structure et vos usages. Le Web sémantique met en effet à la portée de presque tous, des outils que l'on pourrait, à priori, croire hors de portée. Moyennant les précautions d'usage, il vous est possible d'intégrer ces technologies, et d'en tirer de substantiels bénéfices pour votre business.

Comme toujours, s'appuyer sur des experts et/ou consultants pour lancer ce type de projets en facilitera grandement la réussite.

 

Publié par Adimeo
CEO Adimeo
Retrouvez moi sur :

Un conseil, un projet, un devis ?
Nous repondons a toutes vos questions !

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations

Nous contacter

Sur les mêmes sujets