Quand on parle de design Web, on s’intéresse très souvent aux tendances du moment et nombreux sont les sites qui proposent une veille active sur les modes et les pratiques du moment. La tendance depuis quelques mois, c’est le flat design : des design minimalistes aux lignes épurées et aux couleurs vives… La tendance a été lancée avec Windows 8, premier système d’exploitation en flat design.

Exemple d'application mobile en flat design

la-tendance-du-flatdesign-est-elle-durable

Exemple de flat design avec une horloge

Exemple de flat design avec une horloge

 

L’objectif, c’est de se démarquer par une grande lisibilité et simplicité des interfaces : fini les représentations compliquées, les arrondis ombrés, les formes alambiquées, les textures, … La typographie, avec l’utilisation des webfonts permet de structurer l’information. Les couleurs vives sont là pour dynamiser et faciliter le repérage dans le site.
Le flat design s’inscrit clairement dans la réponse aux exigences de l’UX (expérience utilisateur) et du Responsive Design (interfaces redimensionnables et adaptées à des écrans aux petites résolutions).

Mais, quand on est une agence, on se retrouve parfois confronté à une demande du client qui n’est pas du tout au fait des dernières tendances. Petit florilège des remarques: « Il est très bien votre prototype fonctionnel, mais quand pouvez-vous m’envoyer les propositions graphiques ? », « Euh, là c’est un peu criard les couleurs que vous avez choisi. Il faudrait pas réduire les images ? », « C’est pas très travaillé graphiquement, vos maquettes… Votre graphiste a été un peu rapide, non ? ».
Bref, pour un client qui n’est pas au fait des dernières tendances, il faut expliquer, parfois ramer pour faire comprendre l’objectif de la production. Certaines créations, pourtant complètement dans l’air du temps et assez réussies, sont également carrément retoquées.
A cela, j’ajouterai un certain paradoxe : alors que la norme CSS3 apporte enfin les outils aux intégrateurs pour gérer les ombres portées, les arrondis (…), sans avoir à découper d’images, ces normes deviennent obsolètes pour des design qui n’en ont plus besoin !

Dans un certain sens, le flat design illustre le mouvement pendulaire d’exacerbation de certaines tendances de fond : on cherche avant tout à faciliter la navigation, le repérage, et la navigabilité d’un site quel que soit le support. Nul doute que cette tendance n’est pas adaptée pour tous les projets, et qu’on reviendra dans certains cas à un peu plus, non pas de modération, mais de détails graphiques sur les interfaces.

Publié par Adimeo
CEO Adimeo
Retrouvez moi sur :

Sur les mêmes sujets