Lorsque l'on gère un projet de développement, le respect du contrat passé avec le client et la satisfaction des utilisateurs figurent au centre des priorités. Depuis plusieurs années, les méthodes Agiles révolutionnent nos manières de concevoir les produits numériques. Reposant sur des cycles courts et un échange d’informations constant, les méthodes agiles permettent d'élaborer rapidement le produit idéal et de développer une relation « gagnant-gagnant ». Dans les projets Web, l'intégration des démarches UX Design au sein d'une démarche agile n'est pourtant pas toujours simple.


Projets informatiques : un constat alarmant

methodes-agiles-ux.jpg

Une enquête menée en 1994 par le Standish Group dressait un portrait alarmant des projets de développement informatique. Selon elle : « 31 % des projets informatiques sont arrêtés en cours de route, 52 % n'aboutissent qu'au prix d'un important dépassement des délais et du budget tout en offrant moins de fonctionnalités qu'il n'en était demandé ; seuls 16 % des projets peuvent être considérés comme des succès. »

Reconduite il y a seulement quelques années, l'enquête montrait une légère amélioration de la situation, sans toutefois que l'on puisse parler de réelle transformation. On estime ainsi aujourd’hui à 35% le taux de réussite des projets informatiques. La nécessité de réinventer les processus des projets et leurs méthodes de gestion est toujours autant pressante.

Le projet UX Agile, késako ?

Pour lutter contre cette inefficacité, les professionnels de l'informatique ont peu à peu adhéré aux méthodes Agiles.  Dans un modèle traditionnel de gestion de projet, le contrat permet de définir les besoins et la temporalité du projet. En cours de réalisation, les contacts entre les deux parties demeurent limités et ne laissent qu'une place infime aux ajustements, la priorité étant davantage placée sur le respect des engagements initiaux. Dans ce contexte, il n'est pas rare de constater un décalage important entre les attentes du client et la réalité du produit. Nuisant à la qualité des relations entre les deux parties, cet effet tunnel s'avère dangereux. Lors du développement, des idées à haute valeur ajoutée peuvent en effet émerger dans l'esprit des différents interlocuteurs. C'est ici que la méthode Agile prend toute son importance.

réunion-methodes-agiles.jpgCette dernière repose en effet sur une communication transparente entre le prestataire et le client, limitant au passage les dommages engendrés par l'effet tunnel. La méthode Agile part du principe que les besoins ne sont jamais figés et qu'ils sont susceptibles d'évoluer au cours du projet. Fondée sur un processus incrémental et itératif, elle permet donc de réduire considérablement les risques de mésentente entre les deux parties.

Petit retour sur les principes de la méthode agile

L'UX design garantit quant à lui une expérience utilisateur optimale à l'utilisateur. Reposant sur de nombreuses recherches et tests utilisateur, les démarches d'UX Design contribuent ainsi à améliorer le produit en l'agrémentant de fonctionnalités originales et user friendly. Mieux que n'importe quelle autre méthode, l'UX Design permet de satisfaire les attentes des utilisateurs.

On peut donc penser que l'alliance d'une démarche agile, avec des méthodes d'UX Design permet de combler les besoins du client tout en séduisant les utilisateurs du produit. Néanmoins, plusieurs écueils se posent dans l'application de cette démarche conjointe : 

  • Les développements agiles et l'UX Design ne reposent pas sur la même temporalité : Les travaux d'UX nécessitent un temps de réflexion, de l'analyse (...) que les cycles courts d'agilité ne permettent pas toujours ;
  • Les équipes UX et Développement sont souvent séparées et n'ont pas la même disponibilité ni le même engagement dans le projet ;
  • Les travaux d'UX sont souvent un préalable aux étapes de développement, alors que l'agilité préconise de démarrer au plus tôt les développements à la recherche du MVP.

New Call-to-action

Comment faire cohabiter agilité et UX design ?

Si l'UX et Agile sont deux méthodes qui fonctionnent bien ensemble, il n'est cependant pas simple de les faire cohabiter. Pour profiter de leurs avantages respectifs, il est nécessaire de mettre en place une méthode de travail efficace. Avant le début du projet, le PO (Product Owner) et les développeurs doivent impérativement se mettre d'accord sur le timing d’intégration de l'UX dans les sprints.

Relisez l'article de blog évoquant les enjeux de la gestion de projet agile au forfait !

Plusieurs solutions s'offrent à vous :

Dresser une maquette détaillée de l'UX en amont du projet

methodes-agiles-developpement.jpgCette solution offre un avantage majeur, puisqu'elle permet de bien réfléchir aux fonctionnalités susceptibles d'améliorer l'expérience utilisateur. Établie en amont du projet, la maquette de l'UX doit être transmise aux développeurs avant le premier sprint. Ces derniers pourront alors intégrer dans leur code les fonctionnalités sans perte de temps inutile. Cette méthode ne laisse cependant que peu de place aux modifications en cours de projet, ce qui rentre un peu en contradiction avec l'esprit Agile. Il arrive en effet fréquemment que des fonctionnalités pensées en amont n'aient plus lieu d'être plusieurs mois après. Face à ce manque de liant avec l'équipe de développeur, l'UX designer est donc souvent contraint à revoir beaucoup d'éléments après coup. En méthode Agile, les cycles sont courts. Cette perte de temps évitable fait donc courir le risque de laisser de côté certaines fonctionnalités intéressantes au profit de l'avancement du projet.

Intégrer l'UX après coup

Comme c'était le cas pour la solution précédente, l'intégration des fonctionnalités en aval du Sprint repose sur une maquette détaillée de l'UX. Si cette démarche offre au designer l'opportunité de maîtriser la mise en place des fonctionnalités qu'il souhaite implémenter à chaque étape du développement, elle est également source de frustration pour les développeurs, contraints d'effectuer des modifications dans leur code avant le lancement du prochain sprint. L'intégration de l'UX après le sprint s'avère en outre souvent impossible d'un point de vue pratique, les problèmes d'ergonomie passant souvent derrière le fonctionnel. Cette méthode, qui s'inscrit en contre-courant des pratiques actuelles, n'est donc pas à privilégier.

Intégrer pendant le sprint

confiance dans les projets agiles.pngBien qu'elle nécessite une communication parfaite au sein de l'équipe, la solution la plus efficace demeure sans doute l'intégration de l'UX en cours de sprint. Il s'agira en fait pour l'UX designer de donner aux développeurs les directives globales en début de période de travail. Grâce à cette méthode, les développeurs évitent tout développement inutile et peuvent directement s'adresser au designer en cas de doute. Elle offre également l'opportunité aux designers d'être directement intégrés à l'équipe de développeurs, favorisant la prise de décisions et l'intégration des fonctionnalités indispensables. Les nombreuses interactions induites par cette méthode permettent ainsi de faire émerger de nouvelles solutions en cours de projet ou de rectifier certains points obsolètes. Si le processus fonctionne correctement, il est également possible de travailler en amont sur le design des écrans et les fonctionnalités à intégrer lors du prochain sprint. C'est d'ailleurs généralement la démarche vers laquelle il faut tendre. En effet, les premiers sprints de développement ayant pour enjeux de poser les bases du projet, c'est également lors de ces sprints que les bases de l'UX et de la création graphique sont intégrés. Aussi, c'est souvent intéressant de positionner les sprints agiles 1 à 2 sprints avant leur intégration technique.

L'intégration des méthodes de design centrées sur l’utilisateur dans une philosophie Agile présente de nombreux défis pour l'UX designer. Ce dernier doit ainsi adapter son travail aux cycles courts caractéristiques de la méthode Agile, sans réelle possibilité d'effectuer de longs tests utilisateurs en amont du projet. En environnement Agile, la flexibilité et l'adaptabilité sont des composantes essentielles. Sa capacité à fragmenter son travail et à gérer les nombreuses interactions avec le client est à ce titre primordiale. Ces efforts en valent cependant la chandelle. 

Publié par Adimeo
CEO Adimeo
Retrouvez moi sur :

Un conseil, un projet, un devis ?
Nous repondons a toutes vos questions !

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations

Nous contacter

Sur les mêmes sujets